Lundi 23 juin 2014 1 23 /06 /Juin /2014 11:11
 
Nous avons du abandonner sur casses moteur a repetition... environ 15h en tête puis la misère avec mon co équipier qui a poussé le sox 3.8kms en combi cuir + botte+casques au milieu des 100 solex en course...le pauvre!lol
            DSC07809.JPG
                                             DSC07811.JPG
en gros: départ 17h, 2éme position puis 1er au bout de qqs heures, casse du premier moteur à 2h du mat , remplacement moteur rechange à 100m d'un concert de rock, toute la nuit pour refaire le moteur coulé au petits oignons par le père lajoinie "le gourou du diagramme d'échappement", nuit blanche pour tout le team, ravitaillements de nuit ambiance indescriptible 45 secondes pour mettre le plein changer la roue avant avec pneu neuf changer les ressort de pot et checker le reste, le balet des solex de nuit avec les 100 autres équipages qui passent devant la tente toutes les 5 secondes, david le pilote mécano qui ressoude les échapement cassé à 4h du mat,
DSC07829.JPGDSC07835.JPG
 la boite de nuit ambulante des 24 h de nouziers avec toutes les chaudasses du village à 8 grammes qui auront perdu leur culottes trainant dans la voie des stands à 6h du mat, record du tour en course par mes zigues au petit matin avec engagement pilotage type "isle of man" , 3 ambulances en 24h avec crash dans les arbres a 110 kmh pour l'un et saut dans une rivière en front flip pour l'autre...casse moteur avec 3.8km de poussette pour david, reconstruction, casse, casse, remontage moteur ultra puissant pour battre le record officiel du tour, casse au bout de 1 tour...la poisse! on rapatrie le solex au stand et on décide d'arreter les frais ca peut pas rire à tous les coups!
DSC07793.JPG    DSC07833.JPG
le trophé nous passe sous le nez par un concurent direct, on était 3 team superproto a avoir remporté 2 fois chacun les 24h et au bout de 3 victoire le trophé reste sur l'établit et plus besoin de le remetre en jeu... les compteurs sont remis a zéro.
Quelques chiffres: 84 kmh de moyenne, tracé routier 3.8 kms,115kmh chrono et 105kmh en courbe et en montée! 14500trmin, 17cv, no suspension, tracé super bosselé, virages aveugles, 100 solex au départ, 1600 kms en 24h, 1 t shirt par ravitaillement, 1h15 par relais , conso 10l au 100 kms, 1 pneu par relais, 8000 spectateurs, 3 pilotes, 1 team manager, 3 mécanos, 2 cuisinières, 2 panneauteurs.....et tout ca sans dormir!
voila un résumé de cette aventure incroyable qui nous à procuré bonheur et frustration.
Par katex-supermono.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 27 mai 2014 2 27 /05 /Mai /2014 16:27

 

           Accueil-site-solex

 

Le programme de course moto est trés calme pour 2014 avec l'arrivée de mon fils qui est né en janvier...

 

Le team GRANJOIE m'a proposé cette année de participer aux 24h de nouziers en solex superproto. Un solex entierrement préparé pas leurs soins avec une technologie digne d'une machine de grand prix.

 

La course se déroulera les 7 et 8 juin prochains sur un tracé routier de 3.6 kms au mileu des arbre et des poteaux, une Road race en solex!

 

Venez nous soutenir!!!

A+ Steve

 

 

     6712a096e1b185710419addce2e227df.jpg  3081870297_1_3_D1g2329T.jpg

Par katex-supermono.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 20 mai 2014 2 20 /05 /Mai /2014 11:44

                                              2014-Ledenon-essais-0297.jpg

 

 

Aprés une longue période hivernale nous avons taté le bitume du circuit de ledenon, tonton Ledenon comme on l'appelle!

 

Au programme 2 journée de roulage avec des bonnes bourres, des chutes, mais surtout une super ambiance avec les anciens qui ont sortis les veilles anglaise et italiennes...

 

J'ai chuté à l'entrée du triple gauche avec mon supermono KTM avec de gros dégats comme l'amortisseur cassé en 2... la moto est partie en tonneaux dans le bac à graviers...Je n'ai heureusement rien eu pendant la chute.

 

Clém à elle aussi gouté le bitume avec la ducati 916 avec une jolie glissade au virage de la cuvette sans gravité...

 

  A+ Steve

 

2014-Ledenon-essais-0282.jpg       2014-Ledenon-essais-0286.jpg2014-Ledenon-essais-0289.jpg         Ledenon 2014 001 - Copie

 

                                              2014-Ledenon-essais-0316.jpg

Par katex-supermono.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 février 2013 3 27 /02 /Fév /2013 14:42

Voici une vidéo embarquée de la course du Senior Manx GP 2012 avec un pilote anglais au guidon de sa yamaha R6.

 

Je pars 20 secondes derrière lui et le double (sulby bridge) aux alentours de 33min sur la video. Se suivra une belle bourre pendant pas loin de 40 min avant que je prenne le large dans le dernier tour avant la montagne...

 

Bon visionnage!

 

http://www.youtube.com/watch?v=Io686tw5REI

 

 

Par katex-supermono.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 21 décembre 2012 5 21 /12 /Déc /2012 11:03

 


MANX GP 2012

Pilote : Steve CERVELLIN

 

 DSC06289

 

un grand merci à tous mes partenaires pour leur aide: Moto Club dauphinois, AEB location vente, Rofidal Polyester, AFAM, KTM grenoble, Ballapaws bording kennels (isle of man), Gilbert Pro Gommes à Seyssins

Un grand merci aussi à tous les acteurs qui ont contribués à ce périple: Mon PAPA "staff technique" , Christophe Pottier "staff technique", Loic Maumont "web master", Chris et Faith owen, Sabine, Roger Maher et sa femme Carolynn, Alain Caneparo, mon frangin Lucas... j'en oublie..

 

C’est la fascination pour le tracé du mountain circuit qui m’a attiré la bas, ya un coté mystique et intriguant sans parler de l’histoire, des légendes et des 100 années de courses moto… l’ile de man c’est presque une religion…

N’étant pas du genre à fantasmer ma vie, je m’engage sur l’ile de man en 2010 avec ma honda 125 rs sur la course des post TT races qui se déroule le lendemain de la SENIOR TT sur le tracé de billown à Castletown au sud de l’ile. C’est un tracé bosselé et technique de 7 kms 100% gros cœur !! Plus dangereux que le mountain circuit de 61 kms mais plus rapide à apprendre.  Résultat des courses je termine 3ème de la course derrière William DUNLOP et Chris PALMER des habitués des podiums sur l’ile, un podium gravé à vie quand on sait qui sont les loustics. Première étape validée je n’ai pas eu peur et j’ai pris un panard d’enfer !!!! 250 km/h sur une mob de moins de 70 kgs.. Le grand huit c’est vraiment rien à coté.

Le tracé du TT c’est une autre dimension, 61 bornes à retenir, 265 virages dont les ¾ aveugle, même les lignes droites sont aveugles et pousser la 6 à fond relève de l’exploit quand on est newcomer… sans parler des dénivellations hallucinantes 2 fois pires qu’au circuit de Ledenon ou Spa Francorchamps.

 

La France ne portant pas les sport mécaniques dans son cœur, c’est très compliqué de trouver un budget et des sponsors pour m’engager au MANX GP, malgré un joli dossier sponsoring  personne pour se mouiller… Heureusement que quelques sponsors font des petits gestes pour me simplifier la tache (moto club Dauphinois , ktm grenoble, afam, rofidal polyster, AEB location vente, Motul) Mais finalement mes plus gros sponsors se sont révélés être sur l’ile de Man… Le budget : plus de 15000 € pour 15 jours de moto sur place.. ca parait cher mais je vous jure que ca les vaut !! Un stock 250 gp ex debise et tomizawa acheté en hiver dernier au CIP moto et 4 mois de revente de pièces de GP et Hop je m’engage pour le Manx GP… Auto financement y’a que ca qui marche !

 

Mon père est du voyage ce coup ci pour l’assistance, la mécanique, le ravitaillement et pour assurer le coup en ca de pépin. C’est vraiment géant de pouvoir partager ca en famille, en 2010 c’était avec le Frangin.

 

Le camion est chargé à bloc comme pour toutes les courses ! prêt à traverser la France, l’Angleterre et les 2 traversées en bateaux pour enfin arriver à Douglas la capitale de l’ile de man, direction  Grand Stand sous une météo pourrie qui ne présage rien de bon pour le reste du trip… C’est aussi ca le Manx GP, une météo quasi Irlandaise ! Première nuit dans les sanitaires comme des Gitans, les anglais savent déjà qu’on est Français et ne sont pas surpris, so French ! Le lendemain matin on trouvera une place sur le macadam à coté du Team Bullock, conor cumins, Ryan Farquar, Davy morgan… Tout s’arrange et le moral remonte avec des rencontres qui s’enchainent et la convivialité digne de courses « amateur », rien à voir avec le TT , le manx GP est plus détendu.

 

Après avoir passé les briefings officiels et les contrôles administratifs sans fin, il restait à faire le fameux tour du circuit en BUS le tout commenté pat par Chris PALMER  ! Trop fort j’étais sur le podium 125cc avec lui en 2010… presque irréel ! Le bus fait un arrêt à Sulby bridge, un des endroits les plus rapides du circuit. Un bar est sur le bord de la route et les motos passent à 300 km/h à 2 mètre des tables du bar !! Si tu laisse le verre sur la table il tombe ! On fait donc un arrêt petit dej’ typique british, saucisses, faillots, bacon, œufs.. Puis on repart pour finir par la montagne. Ah que c’est beau !!! Les moutons sont au top ! On se rend vraiment compte en bus que c’est très rapide, les courbes sont immenses, des quadruples gauche, quadruple droit … Ca doit passer à 250… On est samedi 18/08, c’est enfin le tour d’ouverture des newcomers encadrés en différents groupes de 6 pilotes par un marchal (pilote du TT). Je pars dans le second groupe derrière une moto 2, je suis collé à son cul pour être au plus prés des bonnes trajectoires. Ca démarre à un rythme normal mais rapide, Au bout de 2 kms on est à fond  au milieu des baraques… mon cerveau va avoir du mal à s’habituer à la haute vitesse. Imagine de rester à vitesse stabilisée en fond de 6 pendant plus d’une minute sur route de campagne enchainant des bosses, des courbes aveugles avec une transmission 30 km/h plus longue qu’une 600 suspersport de série…inimaginable !

 

bradan-bridge1.JPG

Je suis le Marchal comme un toutou, calqué sur ses trajectoires ! Lui est à l'arret et moi je suis en apnée! Verdict 30 minutes au tour... à 7 minutes de la limite des qualifs…et bein c’est pas pour les guignols !! Le premier tour est gravé à vie, la moto 2 rugissait comme une F1, mon 600  bien affuté me permettait de rester au contact même sur les derniers  rapports. La 600 cbr-rr est une moto incroyable, facile et fiable, l’arme au TT selon les pilotes honda officiels.

Ca y est les vrais essais vont pouvoir commencer, tout seul cette fois ci avec personne pour nous montrer les trajectoires. Je pars derrière Michael DUNLOP et sa 1000 suz… Jamais revu J. Je boucle mon premier tour en 25min40s et le second en 24min20s dans des conditions humides. Je suis assez content de moi mais je ne suis pas encore qualifié. Le braquet de la moto est trop long, je ne peux pas pousser la 6 à fond, j’ai tablé sur 300 km/h chrono donc bien plus long que d’origine mais ce n’est pas bon le moteur ne prend que 13500trs/min en 6ème et la moto manque d’accélération dans les zones sinueuses. La 2éme journée d’essai est annulé à cause de la météo…

 

 DSC06205

 

 

 

A chaque fois on subit la même messe des contrôleurs techniques qui jouent avec nos nerfs et nous inventent des nouveaux problèmes sur la moto à régler le coup d’après… Un coup c’est le numéro qui est trop petit un coup le carénage soit disant mal fixé etc.. 

 

DSC06206.JPG

  

Au début ça agace est puis ca devient comme du théâtre et on se marre à les voir chercher la petite bête. Christophe est vraiment au Top ! Ah oui j’oubliais d’en parler, et bien c’est un passionné du TT , « singe » side car ancien courreur du TT2006 et vainqueur du dark dog moto tour 2011 en side car !! Il nous à rejoint avec son 400 bandit pour le Manx GP juste après le grand Prix d’ULSTER  en irelande le week end d’avant. C’est lors du TT 2012 en juin ou j’étais allé faire mes reconnaissances pour le Manx GP que j’ai appris à le connaitre un peu plus, il était là avec sa fidèle 1000 VTR et sa bonne humeur.. Il a ça dans le sang, ces mecs là se font rares !

Manx GP 2012 241 

Je suis vraiment Zen dans ma tête, tellement zen que je savoure chaque seconde. Je vois d’autres pilotes comme notre voisin Allemand « René » le pilote de ligne.. Interdit au sport à risques par son code du travail, jeune papa et venu seul avec son van et sa moto, le voila inscrit au Manx GP sous un faux nom à la Steve Mc Queen pour participer à la course la plus dangereuse au monde !! mort de rire ! Avec mon père on est plié en 2 de toutes les conneries qu’il nous a débité en 15 jours ! Un spécimen sans qui on serait passé à coté de beaucoup de choses. René à ruminé ses histoires de pilotage au nurburgring à 300 km/h pendant 15 jours en passant pour un champion du monde pour au final ne pas se qualifier en junior Manx GP et de se qualifier en dernière positions de la senior après négociation avec la direction de course...

 

Mes chronos descendent, je suis qualifié sous la barre des 22 minutes, 21m44s piste sèche, ca commence à envoyer le paté, ce n’est que mon 4éme tour et je suis dans les chronos que je m’étais fixé au bout de 15 jours… et j’en ai sous la poignée. La moto tape le sol à bray hill, une courbe en compression qui passe en 6ème… le raidillon de SPA c’est pour les enfants de coeur à coté !!! Puis après c’est Ago’s leap, en weeling à fond… J’ai déjà roulé très vite sur la route avec ma 916, en course sur circuit ou en course de cote mais là, ca dépasse tout de très loin !! Je me suis senti revivre, libre comme le vent, 61 bornes pour moi, je souhaite à tout le monde de vivre cette sensation une fois dans sa vie.

 

220885 110013119148223 1215004468 o

 

Sur certaines courbes qui commencent en montée pour ensuite descendre en courbe 100% aveugle comme le virage du camion à ledenon mais à 260 km/h plein gaz !! la moto décolle des 2 roues pour se poser dans la descente puis partir en roue arrière sur une cassure et enchainer une enfilade aveugle etc.…toujours à fond… La mémoire est saturée d’assimiler autant de données erronées le tour suivant par de nouvelles conditions météo… je compare ca au freeride  en ski ou VTT descente , pilotage instinctif. Je suis à l’aise surement grâce à ces sports que je pratique depuis tout gamin.  

 

 steve66.JPG

 

Les reconnaissances me manquent et je ne progresse plus sur le tracé. Il me faut visionner des caméras embarquées ou faire des ronds tôt le matin en moto mais je n’ai pas de PC portable, je prends donc le fidèle 400 xls pour prendre des notes sur le circuit, 10h du mat un peu tard; Kirck Michael ; radar jumelles ; direction tribunal… et merde ! j’ai niké mon joker quel c.. !! 10 livre le miles en trop, flashé 49 mph pour 30 je prends 250 livre d’amende avec les frais de dossiers… le capital pneu pluie en prend un coup. Heureusement que par l’intermédiaire de Rodger (pilote TT) je dégote des pneus « wet » à un prix défiant tout concurrence pour la course..

 

 

La Course « Newcomers » 600cc samedi 25/08:

 

DSC05982.JPG

 

Une quarantaine qualifiés au départ, c’est la première course qui ouvre la semaine officielle, je suis qualifié top 15 environ, c’était ce que je m’étais fixé ! on a monté les pneus wet avec mon père et christophe car le circuit est détrempé, c’est des gommes tendre intermédiaires avec un agent silicone et des gros dessins d’évacuation. La course est à deux doigts d’être reportée suite à la météo incertaine, la moitié du cicuit est détrempée surtout le secteur Glenn Hellen sous les arbres. La bas en ½ heure la route peut sécher en majorité donc on attend… Après 3 heures d’attente la direction de course annonce le départ dans 15 minutes !! ca y est c’est à nous !! je suis aligné sur la ligne de départ derrière les autres pilotes qui partent un par un à 10 seconde d’intervalle. Pas de n°13 en course, j’ai le n° 14… grand gaz on lâche les fauves pour se jeter à fond de 6 dans la descente 20% de bray hill... dés le premier tour la moto se comporte bizarrement, elle guidonne plus qu’aux essais… A tel point que je suis obligé de couper les gaz à sulby bridge avec un début de guidonnage à 280 km/h.. Puis j’attaque la partie bosselée entre sulby et Ramsey, et là je perds complètement la moto ! Guidonnage en butée de direction, le train avant est incontrôlable, gaz coupé je suis assis sur le réservoir les 2 pieds en dehors des repose pieds, je m’accroche de toute mes forces jusqu'à ce que ca soit le train arrière qui commence à se déplacer de gauche à droite puis la moto se stabilise au bout de 300mètres… ouf !!! Sur le choc de cette embardée je n’ai plus de freins, mes plaquettes on été repoussées au fond de l’étrier !! j’ai du pomper le frein 4 ou 5 fois avant de le retrouver… grand moment de solitude.. Je me dis que mon amortisseur de direction à du lâcher je ne vois que ca! Je continue sachant que la course ne fait que 3 tours et que je sais maintenant ou la moto se comporte mal. Je passe Ramsey, attaque la montagne, à la sortie de Gooseneck je suis panneauté par le team Bullock en  12 ème position ! Rassuré ! c’est décidé je termine la course !

320124_109517132531155_1966874159_n.jpg

Je rentre aux stands à la fin du premier tour pour le ravitaillement. Rodger est là avec mon père pour gérer l’essence, christophe check la moto et nettoie la bulle, nous nous sommes un peu entrainé et ca paye !! 40 secondes de ravitaillo !! J’en profite pour glisser à mon père que l’amorto de direction à lâché comme si il pouvait le réparer en 5 secondes… et je repars grand gaz. Au deuxième tour je pointe 11 ème à « gooseneck » sans prendre de risque, plus qu’un tour !! Mais la moto est dure à tenir, la piste est humide et j’essaye de conserver ma place en envoyant du gros gaz sur les parties non bosselées et sinueuses. C’est le dernier tour, je gagne une place pour rentrer dans un beau top 10 avec une moto sans amortisseur de direction. J’ai passé le « TON » 100mph per hours de moyenne sur 3 tours ravitaillo compris et je gagne un trophé réplica de bronze. Quel bonheur !

 

La Senior Manx GP vendredi 31/08 :

 

PICT2866-M.jpg

La Senior race c’est grosso modo les 100 meilleurs pilotes pour courir la finale, toutes catégories confondues on retrouve les 600cc, 750cc et 1000cc twins. Je suis qualifié dans les 50ème en milieu de grille en 21min20, c’est plus ou moins là que je me situais pour ma première participation. Déjà je suis qualifié ce n’est pas le cas de tous les pilotes donc je suis super content !! Le niveau est plus relevé que je pensait, énormément de pilotes professionnel venant de championnats inter, des motos bien équipées et de grosses structures, ca change de notre stand de gitans avec tout juste des chaises pour s’asseoir ! Le seul truc qu’on avait plus que tout le monde, c’était du pinard !!

DSC06032.JPG

Le stress est palpable dans le paddock, la météo est au grand beau le matin mais un message de France par Loic nous informe d’une grosse dépression au large de la mer d’Irlande.. En bref une tempête va nous tomber sur le coin la gueule, difficile à croire vu qu’il fait beau ici. Une heure après il pleut…Loic ne s’était pas trompé et la course risque de se jouer sous la pluie. La météo donne envie de remonter les pneus « wet » mais on décide d’attendre le dernier moment pour monter les intermédiaires. Les autres Teams s’activent dans tous les sens, avec des roues pluies sous couvertures chauffantes dans les chariotes, ils sont super équipés, moi je n’ai qu’une paire de chauffante donc si je dois changer de roues il faut être sûr du choix!! Le risque de partir avec les intermédiaires sur du séchant c’est de détruire le pneu arrière en moins d’un tour et d’abandonner la course… Les motos sont en park fermé avec interdiction d’intervenir dessus, il faudra attendre 1 heure avant le départ pour changer les roues et laisser le temps au chauffantes de faire leur travail.

A 1 heure du départ la route est sèche en majorité, la course Classic superbike bas son plein et Michael Dunlop est en tête. La moitié du plateau de la senior Manx GP changent leurs pneus pluie pour des secs ou inversement…je conserve mes pneus secs également mais très stressé par le choix à faire. J’hésite toutes les 5 min à monter les pneus « wet » car il fait très froid… on est quasi 100 pilotes à se regarder nos moto pour voir quelle décision le voisin va prendre, station météo, internet, tous les moyens sont bons pour faire le meilleur choix… Ca fait au moins 3 heures que le stress monte, le choix des pneus est crucial pour la course et la météo une vrai loterie. Mise en route des moteurs pour la chauffe, il reste 5 minutes pour changer les pneus…je décide de rien toucher on verra bien si la météo se maintient. Certains teams optent pou un changement de roue de dernière minute, les outils volent et le ton monte. Nous sommes alignés les un après les autres, la course vient d’être lancée 1 pilote toutes les 10 secondes !! Le premier pilote part sous un bruit de missile scud dans la descente de « bray hill » sans jamais couper les gaz, les rapports passent à la coupure du shifter 16000 trs minutes…j’y suis ! J’ai le numéro 52 donc je suis le  52éme pilote à partir. Ce numéro m’a été attribué lors des engagements, rien a voir avec la position des qualifs… Je suis chaud comme la braise, c’est mon tour.. Régime à 12000 trs… puis départ grand gaz ! Le carénage tape le sol à bray hill, nikel le rythme est bon de suite !!! Arrivé à « ballacraine » je remonte déjà sur 3 pilotes ! J’ai envoyé la purée et je suis en 22 ème position !! Je m’envole à Ballaugh bridge derrière un groupe de 2 pilotes pour enchainer grand gaz sur « ballacrye » en 6éme on décolle tous les 3 sur la fameuse cassure aveugle, le premier saute un peu en travers en l’air, le deuxième pilote idem mais de l’autre coté et moi je pars complètement en travers avec une belle hauteur, quand je ratterit 30 metres plus loin vissé en grand, la moto pars de gauche à droite en contrebraquage avec la roue arrière qui se déplace de 50cm, je vole sur la route et ces sensation de pilotage sont inconnues pour moi. Les pilotes devant laissent des grandes trainées de pneu noir au sol pendant plus de 200 mètre, j’en fais de même … puis on arrive à sulby brigde, je suis en aspi derrière eux et je déboite les 2 pilotes en 6 ème au rupteurs dans la courbe du fond… + de 280 chrono sur l’angle pffffff… à l’approche de la montagne la météo semble se gâter et je sent des gouttes de pluie sur ma visière, 1 km plus loin il pleut des cordes, le brouillard commence à descendre et la visibilité se perd… A la redescente de la montagne, la piste est sèche, je passe « post-corner » et là, stupéfaction les drapeaux s’agitent ! Un crash vient de se produire entre 2 pilotes, les motos sont désintégrées. Plus de roues, plus de fourche, juste le cadre et le moteur posé sur le coté… le choc à été terrible. Je croise le regard inquiet des spectateurs qui on tout vu en live… Je rétrograde 4 vitesses et je repars comme si je n’avais rien vu, il ne faut pas en rester là et je reset mon cerveau.. Au deuxième tour il pleut sur 40% du tracé. A la fin du 2éme tour je ravitaille.

018_15A.JPG

Aucun souci avec la moto c’est un missile, juste besoin de mettre le plein d’essence. La météo se dégrade au 3ème tour avec des bourrasques de vent, du brouillard à couper au couteau dans la montagne… j’espère qu’ils vont arrêter la course… Mais ce n’est pas le cas !! Au Manx GP on roule sous la tempête c’est comme ca. A Douglas il ne pleut pas donc impossible pour les gens ici d’imaginer ce qu’on subit dans la montagne !! Les pneus ne sont pas adaptés, les gommes trop dures et un gros manque de grip, je perds des places…ce n’est pas grave car je ne suis pas panneauté durant la Senior donc impossible de savoir ma position même si dans ma tête je savais que les anglais roulent très vite sous la pluie donc je m’attendais au pire au classement. Dernier tour je suis épuisé de rouler dans ces conditions, rouler vite dans le brouillard épais ressemble à rouler vite de nuit sans les phares… Je suis à l’arrêt dans la montagne, les zones qui passent en 6 éme à fond se négocient difficilement en 3éme… il faut connaitre par cœur.. Certains pilotes me doublent comme si il faisait beau, je les suit 200 mètres puis ils disparaissent comme des fantômes… « Creg-ny-baa » se rapproche, je suis en train de boucler mon premier manx GP !!! Je passe la ligne d’arrivée couché sur la moto pour gratter la moindre seconde et je remonte la voie des stands applaudit par les spectateurs comme si j’avais gagné la course. Quelle émotion dans ma tête, j’ai vécu en une course l’équivalent de 25 ans de moto tout confondu… je vois les visages rayonnant de mon père, Christophe, Rodger et les français venus nous soutenir. Ma 600 bloquée au park fermé n’a pas une égratignure de ses 15 jours d’arsouille, c’est le pied. En descendant de la moto je croise un pilote avec qui j’ai tiré la bourre pendant plusieurs tours, on se jette dans les bras comme si on avait gagné la guerre ou si on se connaissait depuis 20 ans, cette course était dure et l’émotion est forte pour tout le monde.

 

Le bateau part dans 3 heures, reste à charger le vito de ses 10 tonnes de matos, on se demande comment on va faire pour rentrer tout ca dans le camion… Juste le temps de débriefer la course avec tout le monde, se féliciter les uns des autres et remercier nos nouveaux copains anglais avant de repartir dans le sud de la France pour de nouvelles aventures.

  

 

Vidéo embarquée : http://www.youtube.com/watch?v=ymNyc7tzQWk

 

Par katex-supermono.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

  • : Le blog de katex-supermono.over-blog.com
  • : 08/11/2010
  • : Fan de Supermono ou de bricolage de bécanes? Marre des motos sans caractère? Envie de voir de belles réalisatons de prototypes? Ce blog est fait pour vous! Vous trouverez ici également toute l'actualité du championnat d'Europe Supermono pour la saison 2011.
  • Retour à la page d'accueil
  • Partager ce blog
  • Contact

Recherche

Images Aléatoires

  • DSC04892
  • david-ledenon12
  • clem-ledenon2
  • 11 AF2-5689-160 bis
  • DSC00636
  • DSC04492
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés